La vie chrétienne est-elle seulement pour le dimanche ? Témoignage de S.C.

Dieu et moi : Ma mère convertie depuis des années quand je suis née, m’a élevée avec la foi qui était la sienne : La Bible à la maison, la communauté des chrétiens antillais et toutes les spécificités liées à mon église locale, voilà mon cadre de références.

J’ai appris très jeune qui était Dieu et son fils Jésus. J’ai été très tôt enseignée sur la croix et j’ai crû. Enfant, tout cela m’apparaissait comme une évidence et je me rappelle que j’étais souvent triste quand je pensais aux membres de ma famille non convertis qui ne connaissaient pas Jésus et qui n’étaient pas sauvés.

Je voyais Jésus comme mon ami et Dieu comme le Roi tout puissant qu’il fallait craindre.

L’amour du Père : A l’adolescence, pour la première fois sont venus les doutes. Dieu existait j’en étais convaincue, mais je voyais la vie chrétienne construite uniquement autour d’interdictions et d’une stricte discipline de vie. Alors pas facile, quand au fond de soi on a envie de faire comme les autres. Sans compter que ça à l’air beaucoup plus amusant et simple de vivre sans règles.

Alors j’ai pris la décision de vivre ma vie hors de ce qu’on m’avait appris, hors de ce que je savais au fond être le plus juste. Le début de ma vie de jeune adulte fut presque schizophrénique : je vivais ma vie pleinement dans le monde et quand de temps à autre je mettais les pieds à l’église le dimanche, je me sentais mal et sous le poids de la culpabilité.

C’est comme si mon cœur était coupé en deux.

Et puis il y a eu ce temps ou je me suis sentie appelée. J’ai compris dans mon cœur qu’il fallait que je prenne une décision, que cette situation ne pouvait durer plus longtemps. Dieu m’a montré alors qu’en dépit du fait que je m’étais écartée de la bonne voie, il m’aimait toujours, il m’avait toujours aimée et même quand j’étais très loin de lui, lui au contraire avait toujours été tout près de moi, à mes côtés.

Protection, bienveillance, patience et amour, voilà les qualités du Père qui ont touché mon cœur et qui m’ont convaincue de faire le bon choix, de lui confier ma vie à nouveau. Je me suis repentie de ce que j’étais, du péché qu’il y avait dans mon cœur, dans ma vie, dans mon ADN. J’ai accepté cet amour que le Père m’offrait malgré tout ce que j’étais.

Jésus et moi : Alors le cheminement recommence, et de nouveau, je comprends pleinement des choses que pourtant j’avais apprises il y a longtemps. Mais du temps où tout cet enseignement chrétien m’avait été transmis, je n’en avais pas saisi le sens. Je peux dire que

« L’Esprit a attesté à mon esprit que j’étais fille de Dieu » car je l’ai vraiment vécu comme cela.

Jésus est le chemin, il est mon ami mais pas seulement. Il est aussi ce pont qui me relie au Père.
Jésus est le Seigneur, il est mon Sauveur mais pas seulement. Il est aussi celui qui transforme ma vie.

Par mon parcours de vie, j’ai réalisé que ce n’est pas la stricte observance de règles et d’interdictions qui fera de moi une personne meilleure car c’est avant tout mon cœur qui doit changer. C’est justement ce que Jésus a fait dans ma vie de jeune chrétienne et vous savez quoi ? Il continue encore chaque jour de me changer car je vous garantis… il y a du boulot !

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction Gonin - arrêt Six avril

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (ligne L8) direction Gonin -  arrêt Tahiti

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles