Ce jour où en pleurs, j'ai déclaré que Jésus-Christ est le fils de Dieu et qu'il est ressuscité

J'ai grandi en Martinique élevée entre la religion catholique du côté de ma famille paternelle et la foi évangélique du côté maternel. Pour moi il n'y avait pas de différence entre les 2 confessions. J'allais à l'église, je priais, je ne lisais pas la Bible mais je savais que Dieu est amour, qu'il est présent tous les jours à mes côtés et que Jésus son fils unique, mort à la croix, est mon Sauveur.

Je suis venue sur Toulouse pour faire mes études et petit à petit je me suis éloignée de la foi. J'avais de temps en temps une petite piqure de rappel quand je rentrais en vacances, mais je pensais plus à m'amuser qu'à rendre gloire à notre Père. Comme presque tous étudiants loin de sa famille, il y avait des hauts et des bas, des moments de joie, des moments de tristesse, quelques prières... quand j'y pensais.

L'année de mes 25 ans, il y a eu un premier changement dans ma vie, ce fût une année de grandes décisions dont celle de revenir vers notre Seigneur. Ce retour s'est fait suite à de nombreuses questions que je me posais : devais-je continuer mes études, chercher un travail ou rentrer définitivement en Martinique, même si je n'en avais pas vraiment envie. J'ai commencé à rouvrir ma Bible, à prier, à louer le Seigneur. Dans Jean 16:24 il est écrit:
"jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez afin que votre joie soit complète". C'est ce que je fis. Je demandai fermement à notre Seigneur ce que je devais faire dans ma vie, si je devais travailler plutôt qu'étudier, de m'aider à trouver un emploi avant la fin de l'année sinon je rentrais en Martinique.

Cette prière je l'ai faite pendant plusieurs semaines avec foi, sans relâche car comme il est dit dans l'épitre aux Hébreux (11: 6) : "Or sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu, car il faut que celui qui s'approche de lui croit que Dieu existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent". Ma récompense est arrivée en décembre quand j'ai signé mon CDI et je bénis l'Eternel pour cela. J'ai commencé à venir à l'église baptiste de "La Chapelle" et j'ai choisi d'être évangélique. Ma sœur s'est aussi faite baptiser ici. Moi je n'avais pas encore fait ce choix. Je me souviens qu'un jour Hélen m'avait demandé si je ne souhaitais pas me faire baptiser. Je lui ai répondu que j'attendais un signe : "Quel genre de signe" m'a t'elle demandé? Ma réponse fut : "Je ne sais pas, mais quand il sera là je le reconnaitrai". Je ne voulais pas me faire baptiser pour faire plaisir à ma famille ou pour imiter les amis. Pour moi c'est une décision qui doit être murement réfléchie et donc personnelle car comme il est écrit dans la première épitre de Pierre (3:21) : "Le baptême ne consiste pas à laver les impuretés du corps, mais à s'engager envers Dieu avec un bonne conscience"

J'avais cette certitude que je me ferai baptiser mais je n'étais pas prête. Et pour cause, il fallait qu'il y ait un deuxième changement dans ma vie. Il a eu lieu en 2014. Le Seigneur aime nous rappeler à Lui de diverses façons : à travers un témoignage de nos proches ou d'un événement marquant. Moi bizarrement ce fût à travers la mini série "La Bible" qui est passée à la télé cette année là. Cette série raconte l'histoire entière de la Bible, les événements de l'ancien et du nouveau testament. Je peux vous dire que je n'ai jamais autant pleuré de voir tous ces miracles s'accomplir, tous ces évènements qui ont conduit à la naissance de Jésus. De voir en image ce sacrifice à la croix, sa mort pour racheter nos péchés, toute cette souffrance qu'il a vécue pour nous. Ce jour là en pleurs j'ai déclaré que Jésus-Christ est le fils de Dieu, qu'Il est mon Sauveur, mort à la croix pour racheter mes péchés et qu'il est ressuscité. J'ai alors senti une paix immense m'envahir et elle m'accompagne jusqu'à maintenant. En fait il ne suffisait pas juste que je sache que Christ et mon Sauveur, il fallait aussi que je le déclare de tout mon cœur.

Le fameux signe, dont je parlais, je l'ai eu l'année dernière. Je me suis juste réveillée un matin en ayant cette phrase en tête il est temps pour toi de te faire baptiser. Pas de feux d'artifice, pas d'éclair, non juste cette conviction claire et nette. En fait il fallait juste que ma tête et mon cœur soient en accord car quand l'un voulait l'autre n'était pas prêt. Mieux vaut accomplir un peu tard un commandement de notre Seigneur que de continuer à l'ignorer. Je terminerai par ce verset qui se trouve dans le livre des Actes des apôtres (22:16) : "Et maintenant pourquoi tardes tu ? Lève toi, fais toi baptiser et sois lavée de tes péchés en invoquant son nom"

C. C.

 

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h15

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles