Beau, jeune, intelligent et…pécheur

Né dans une famille d’obédience catholique, mes contacts avec la foi chrétienne se résumaient à la messe où ma mère et ma grand-mère m’emmenaient et où je m’ennuyais. Il y avait aussi le catéchisme que je fréquentais avec un copain encore plus turbulent que moi. Au point que le curé a fini par nous mettre à la porte, ce que j’ai vécu comme une délivrance.

Dans mon adolescence j’avais vu le film Jésus de Zeffirelli qui m’avait touché mais j’en avais conclu que Jésus avait essayé de changer les choses mais avait échoué à cause de la méchanceté des hommes. Ensuite, il y a eu les études, les copains, les filles, les plaisirs de la vie. J’ai vécu ces choses en complète rébellion envers Dieu, égoïstement, alors qu’il prenait déjà soin de moi. La vie me souriait pas mal, puisque je me destinais à être ingénieur et n’avais pas de problème majeur. Mais mon cœur avait soif d’amour et de plénitude. Rien ne me comblait vraiment.

Un tournant et une rencontre

Suite à la conversion et à la transformation de mon frère Philippe et de certains de ses amis, puis une guérison miraculeuse de ma mère que je ne pouvais attribuer qu’à Dieu, je me suis posé des questions. J’avais alors 24 ans. Après avoir essayé de lire la Bible qui me paraissait hermétique, j’ai lu un livre de témoignage « Les gens les plus heureux sur terre » de Demos Shakarian, le fondateur du FGBMFI (« Full Gospel Business Men’s Fellowship International », « Communauté Internationale des Hommes d’Affaires du Plein Evangile »), organisation chrétienne regroupant des laïques de toutes confessions.

Le Seigneur s’est servi de cette autobiographie pour me convaincre de sa présence et de son action pour le bonheur de ceux qui se confient en lui et le suivent. Il était, je pense, plus d’une heure du matin lorsque j’ai posé le livre sur ma table de nuit juste après avoir achevé sa lecture. Puis j’ai éteint la lumière. Impossible de dormir malgré la fatigue, quelqu’un était là dans ma chambre. C’est alors que j’ai entendu la voix de Jésus. Pas une voix audible, mais une voix claire et limpide dans mon esprit. Il me disait en substance : « Tu sais maintenant qui je suis et ce que je suis capable de faire. Tu dois te décider, ou te me suis, ou tu continues ta vie sans moi. » J’aurais du répondre "oui" tout de suite, mais dans mon cœur un combat immense faisait rage. Je ne sais pas combien de temps j’ai tourné dans mon lit, mais j’ai clairement senti que cet appel ne me serait pas adressé une deuxième fois.

Au bout d’un temps indéfini j’ai dit : « Oui, Seigneur viens dans mon cœur, prends ma vie ! » Instantanément, j’ai senti une grande puissance traverser mon corps. Quelque chose est sortie de moi et autre chose est entrée en moi. La pression exercée sur mon esprit était si forte que j’ai cru que j’allais traverser mon lit, ce qui m’a assez effrayé. A la fin c’est comme si une voix soupirait dans mon cœur : « Enfin ! » Comme si le Seigneur se réjouissait de m’avoir enfin trouvé et me communiquait sa paix et sa joie.

Une nouvelle création

Le lendemain, j’étais un homme nouveau. La Bible était devenue vivante et elle commençait à me parler, à nourrir mon esprit. Une grande joie s’est emparée de moi. Quel bonheur d’être sauvé ! Je voyais Jésus merveilleux ! J’ai tout de suite senti le besoin de rejoindre d’autres chrétiens et j'ai commencé à fréquenter la même église que ma famille. J’ai mis de l’ordre dans ma vie, abandonné un certain nombre de pratiques iniques, réparés quelques fautes et cherché la communion avec le Dieu vivant et son Fils, ainsi que les sœurs et frères dans le Seigneur.

M’étant converti la dernière année de mes études, j’ai eu l’occasion d’aller faire un stage de 5 mois à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Là, Dieu m’a conduit dans une église évangélique vivante et il a beaucoup travaillé mon cœur et il m'a fait grandir en lui.

Une conduite sûre, un chemin tracé

Revenu en France, le Seigneur a conduit toute ma vie : vie professionnelle, mariage, enfants, maison, service et formation théologique. Le Seigneur a toujours été fidèle et il est intervenu pour m’aider, me conduire et me conseiller. Pour finir, je me contenterai de citer le verset du faire-part de mon mariage :

"Je t’instruirai, je te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi." (Ps 32.8)

D.B.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles