Juillet Août 2022 - Parole

Chers frères et sœurs, voilà le temps des vacances qui arrive, chacun a sa vision des choses pour faire une coupure avec le travail, les études, le quotidien. Les propositions sont nombreuses selon notre caractère : farniente à l’ombre ou sur la plage, activités sportives, lecture, voyages etc. Tout est bon pour faire un break et oublier l’actualité qui nous oppresse. Les magazines sont remplis de recettes pour passer de bonnes vacances auprès ou au loin même si les possibilités ne sont pas les mêmes pour tous. Toutes ces choses ne sont pas mauvaises en soi et contribuent même à notre santé et à notre équilibre. 

Quand j’étais jeune, je partageais mes vacances entre les moments en famille et les camps bibliques. Je ressentais comme vital ces périodes de partage, de lecture et de méditation de la Parole, d’approfondissement de ma foi pour me projeter dans la rentrée des classes, prendre le bon cap pour ma vie. Ce n’est pas pour tomber dans la nostalgie, mais je m’interroge aujourd’hui sur le sens que je donne à mes vacances. Est-ce que nous ne sommes pas un peu ou même beaucoup influencés par la société qui nous entoure et je m’inclue bien sûr dans cette interrogation ? Oui au repos, mais vacances ne veut pas dire s’absenter de tout. Il y a toujours la tentation de faire des parenthèses, c’est l’inconstance humaine. La canicule nous a donné bien soif et nous a poussés à rechercher la fraîcheur. Cela m’a fait réfléchir sur ma réelle soif d’être dans la présence de Dieu continuellement, notamment pendant ce temps particulier de l’été et des vacances.

Le psaume 42:2 dit « comme une biche soupire après des courants d’eau ainsi mon âme soupire après toi ô Dieu ! » Que cette parole soit la nôtre. Même pendant cette période et tout au long de l’année, je veux qu’il reste le centre de ma vie. Je réalise combien, il est important que je ne perde pas le fil de la relation avec mon père céleste. Malgré mes absences ou parenthèses, il est fidèle et toujours présent. Quand je me tourne vers lui, il me reçoit avec Amour. Au seuil des vacances, je ressens dans mon cœur l’importance de nourrir ma relation avec lui, de passer du temps dans sa présence. Je ne sais rien des événements à venir mais le Saint esprit en moi me pousse à m’attacher encore plus à Lui, il y a comme une urgence.

N’est- il pas vital que nous regardions au Seigneur pour nos vacances qui j’en suis sûr seront les plus belles car remplies de sa présence? Dans les temps difficiles que nous traversons - guerre aux portes de l’Europe, difficultés économiques etc... - ne baissons pas la garde et ne nous laissons pas envahir par la peur, le doute, les interrogations, mais au contraire plus que jamais restons proches du Seigneur car en lui nous aurons sa paix qui est la vraie paix, « Je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C’est pourquoi, ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur. » (Jn 14, 27)

C’est lui qui nourrit notre âme : « Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, et dont l’Eternel est l’Espérance. Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant ; il n’aperçoit pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert, dans l’année de la sécheresse il n’a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit. » (Jér 17: 7-8). Par ces temps de sécheresse et de chaleur, cette image parle à nos cœurs. Dieu tient ses promesses au-delà de ce que nous pouvons penser ou imaginer, il est celui qui rafraichit notre âme et qui la fait prospérer, il nous affermit et rend solide notre vie si nous mettons notre espérance en lui.

Selon la parole de Jésus en Mat 7. 24-25, celui qui met en pratique l'enseignement de Jésus bâtira sa vie sur un roc, c'est ainsi que sa vie s'affermira quelles que soient les circonstances: « C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc » Nous avons en lui une espérance vivante. La première place dans nos cœurs et dans nos vies est pour Dieu.

Quelques pistes pour méditer la Parole et prendre du temps avec lui pendant nos vacances.

Réserver un moment pour lui : l’idéal, c’est souvent dans la tranquillité du matin, moment où nous sommes le plus aptes à lire, méditer la Parole et prier avant les activités de la journée ; et pourtant ce n’est pas le plus facile à faire pour moi. C’est à chacun bien sûr de trouver le moment qui lui convient. Le lieu peut-être un endroit tranquille dedans ou dehors. J’ai souvent profité des vacances pour méditer la Parole dans la nature : contempler les beautés de la création parle à nos cœurs et enchante notre âme comme le psalmiste. Lire des psaumes et les méditer peut être un excellent moyen d’entrer en prière et d'être à son écoute.

Dieu nous aime : « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Rom 5, 8). C’est par Christ que nous sommes réconciliés (Col 1:20). C’est pour cela qu’il désire dialoguer avec nous. Il nous a donné sa Parole, la Bible pour nous parler et la prière pour que nous lui répondions. Par sa Parole, il nous enseigne par le Saint Esprit dans ces moments d’intimité. Si prier semble naturel pour certains, pour d’autres la prière sera plus ou moins facile. Ne cherchons pas à prier comme les autres. Nous avons tous besoin d'apprendre à prier. Lorsque nous parlons à Dieu, il est bien de savoir ce qu’il aime entendre de notre part. Sans cela notre prière risque vite d’être un acte égoïste, centré sur nous mêmes. 

Soyons reconnaissants, tournons nous vers lui. Un modèle de prière pour nous aider est le "Notre Père". Il ne s’agit pas d’apprendre par cœur des prières et les réciter mais par elles d'entrer en relation avec Dieu. Ce dialogue peut être fait de paroles, d’écoutes, de méditations et de silences. Jésus nous a recommandé de venir au Père en son Nom dans la prière. C’est par son sacrifice sur la croix que nous avons accès au Père, le chemin est libre ! Plus nous passerons du temps avec Dieu, plus notre prière changera et reflètera notre relation et la révélation qui en découle. Je recommande pour ceux que ça intéresse d’avoir un support dans la collection Croire et lire : « Prières du soir et du matin. Parler à Dieu comme à son meilleur ami » de William Barclay (éditions Croire publications).

Comme j’aime lire, j’alterne aussi les lectures de divertissement avec un livre sur un thème biblique que je veux approfondir. Je fais ça à l’heure de la sieste ou à un autre moment dans mon temps libre (bonne lecture et bonne sieste). Cela dépend de chacun, mais avoir de bonnes vacances c’est aussi faire les choses avec équilibre. Dernier point : si nous en avons l’occasion, pratiquons la communion fraternelle, par exemple autour d’un bon repas ou d’une sortie avec les frères et sœurs. « Par amour fraternel, soyez plein d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques » (Rom 12, 10)

Dieu vous bénisse par sa présence, qu’il vous fasse rayonner de joie et qu’il illumine les yeux de votre cœur. Un bel été et de bonnes vacances à tous avec le Seigneur.

D.C.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h15

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles