Envoyés spéciaux : Autour de la parabole des talents

Mt 25.14-30

Dieu nous confie une mission : « Il en sera comme d’un homme qui, sur le point de partir en voyage, appela ses esclaves et leur confia ses biens. » (vt 14)

La parabole des talents met en scène un maître, et ses serviteurs (le mot « esclave » désigne les serviteurs du maître, dont le statut est aussi très souvent associé à celui de fils). Alors que le maître part en voyage, celui-ci donne à ses serviteurs des biens dont ils deviennent gestionnaires et responsables. De même, il nous est confié, à nous chrétiens et serviteurs de notre Seigneur Jésus-Christ, des dons que Dieu nous lègue en vue de faire fructifier son royaume sur la Terre. C'est ainsi qu'avant de partir, Jésus a confié à ses disciples ainsi qu’à nous tous la mission d’« aller par tout le monde, et prêcher la bonne nouvelle à toute la création » (Mc 16.15), et de faire « de toutes les nations des disciples » (Mt 28.19). Tels sont donc l’engagement que Dieu attend de nous et la responsabilité qu'il nous confie.

Dieu nous en donne les moyens : « Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon ses capacités, et il partit en voyage. » (vt 15)

Afin de mener à bien la mission que Dieu nous confie, Il fait des dons à chacun d’entre nous en fonction de nos capacités respectives. « Nous avons des dons de la grâce différents, que, dans sa bonté, Dieu nous a accordés » (Rm 12.6). Pour certains il s’agit de la prophétie, pour d’autres du service, pour d’autres encore de l’encouragement, ou la générosité… On pourrait trouver injuste que tous les serviteurs n’aient pas reçu une quantité égale de dons. Ceux qui ont reçu le moins pourraient être jaloux de ceux qui ont eu le plus. Mais la justice de Dieu est tout autre. Lui connait les limites de nos capacités et des responsabilités qu’il peut nous confier et ne nous surcharge pas. Inutile donc de se comparer les uns aux autres. Chacun est responsable pour lui-même devant Dieu. Aussi l’apôtre Paul nous met en garde : « Par la grâce qui m’a été accordée, je dis à chacun d’entre vous de ne pas entretenir de prétentions excessives, mais de tendre à vivre avec pondération, chacun selon la mesure de la foi que Dieu lui a donnée en partage » (Rm 12.3). Soyons donc reconnaissants des dons que Dieu nous accorde et affairons-nous à œuvrer pour son royaume.

Dieu récompense : Dieu nous demande de nous engager pour faire fructifier son royaume et d’être un « bon et fidèle serviteur », « digne de confiance pour une petite affaire » (Mt 25.21).

Ainsi, que chacun d’entre nous soit trouvé fidèle et sérieux dans toutes les petites choses que Dieu lui confie. Dans ce cas, Il multipliera ses dons et nous confiera de plus grandes responsabilités. Il y a donc une progression dans notre vie de chrétien et cela est un encouragement pour tous ceux qui ne savent pas comment servir Dieu : il faut tout simplement commencer avec ce que l’on a reçu, mettre à profit nos dons dans la mesure de nos capacités, peu importe que nous les jugions limités. Cette fidélité sera récompensée et Dieu nous fera progresser afin que nous puissions le servir en portant plus de fruits.

A l'opposé, nous voyons l’attitude du troisième serviteur qui a eu peur, ce qui l'a conduit à enterrer ses dons, à les cacher et ne pas s’en servir, pour finalement les oublier. En réalité celui-ci avait une fausse image de son maître qu’il considérait comme un « homme dur » (Mt 25.25) et le maître l’a traité durement car il avait été inutile, et n’avait en rien servi le maître. Il en est de même de ceux qui ne connaissent pas Dieu. Mais soyons rassurés car « Si quelqu’un reconnaît que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu nous porte et nous y avons cru.[…] Dans l’amour, il n’y a pas de place pour la crainte, car l’amour parvenu à une pleine maturité chasse toute crainte. En effet, la crainte suppose la perspective d’un châtiment » (1 Jn 4.15-18).

Conclusion

En tant qu’enfants de Dieu, qui demeurons en lui, il nous appartient de le servir. C’est un engagement et une responsabilité qui sont demandés à tous les chrétiens, chacun dans la mesure de ses capacités. Il ne s’agit pas de gagner le salut par nos œuvres, car celui-ci est accordé gratuitement à tous ceux qui auront reconnu que Jésus est le Fils de Dieu et que par son sacrifice nous sommes sauvés. Il s’agit en revanche de répondre à l’appel et à la mission que Dieu nous confie : apporter la Bonne Nouvelle à nos contemporains. Comment ? Grâce aux dons précieux que Dieu nous a donnés, à commencer par son « Esprit qui, loin de faire de nous des lâches, nous rend forts, aimants et réfléchis. [N’ayons] donc pas honte de rendre témoignage au sujet de notre Seigneur. » (2 Tm 1.7-8). Faisons fructifier nos dons - ce peut être le service, la musique, l’accueil, la compassion, la charité, l’enseignement mais aussi la bonne humeur, une écoute attentive etc.… - et soyons toujours fidèles même si cela peut paraître en peu de choses. Ainsi Dieu nous accordera d’accomplir bien plus encore pour sa gloire.

T.S.

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France